Une affection peu esthétique

125 millions de personnes à travers le monde sont atteintes de psoriasis. Non contagieuse, il s’agit pourtant d’une maladie sévère qui entraîne un handicap physique mais aussi psychologique. Multifactorielle et complexe, cette affection chronique altère la qualité de vie des patients. Du 23 au 29 octobre, des journées portes ouvertes se tiendront dans de nombreux hôpitaux avec le soutien de la Société Française de Dermatologie pour informer les patients des derniers traitements, mais aussi pour faire changer le regard que la société porte sur ces malades. Pour plus de renseignements, consulter l’association pour la lutte contre le psoriasis (APLCP)  www.aplcp.org


 Les maladies de l’ombre

Les attaques cardiaques et les AVC se situent déjà parmi les principales causes de mortalité et d'invalidité et les chiffres sont susceptibles de progresser au cours des années à venir. L'Organisation Mondiale de la Santé estime à plus de 20 millions le nombre de victimes de maladies cardiovasculaires d'ici 2020 et à plus 24 millions, d'ici 2030. Des chiffres alarmants qui doivent conduire les patients à réaliser l'importance des actions de prévention requises par leur médecin.

Erectile dysfunction treatment viagra in online pharmacies.

 Ostéoporose

Au mois de juin au Canada s’est déroulé le plus grand congrès mondial sur l’ostéoporose. L’IOF (Fondation Internationale pour l’Ostéoporose) rapporte quelques éléments marquants :
- Les recherches portant sur les pertes importantes au niveau musculaire et osseux dont souffrent les astronautes dans l’espace pourraient conduire à trouver des techniques plus efficaces pour réduire la perte osseuse des malades alités.
- Un nouveau dispositif de balayage à rayons X, à la pointe de la technologie, a été présenté. Capable de mesurer des évolutions minuscules en trois dimensions dans l’architecture osseuse, il permet de déceler des pertes osseuses qui pourraient échapper aux techniques classiques.
- Le taux d’ostéoporose est en augmentation chez l’homme et le niveau d’œstrogène en est un élément important.
- Le taux de vitamine D de la mère au cours de la grossesse et pendant la croissance osseuse du bébé a une influence sur le futur risque de fractures…


 Greffes de peau

Aujourd’hui les grands brûlés sont greffés à partir d’un prélèvement de leur peau, après la mise en culture des kératinocytes, cellules constituant la couche superficielle de la peau. La greffe reste imparfaite, certaines annexes cutanées comme les glandes sébacées et sudoripares ne se reforment pas. Pour la première fois, une équipe de chercheurs du service de génomique fonctionnelle du CEA installé à Evry est parvenue à démontrer la présence de cellules souches dans des cultures cellulaires de peau humaine adulte. Une découverte essentielle pour mieux connaître ces cellules souches, étudier leur sensibilité aux irradiations et améliorer la qualité des greffes de peau.


 Un nouveau vaccin

Zostavax devrait être disponible en France avant la fin de l’année. Ce nom désigne le premier vaccin contre le zona. Il réduirait l’incidence, la sévérité, la durée des douleurs liées au zona, selon les résultats d’une étude publiée dans le New England Journal of Medicine. Chaque année 1.5 million de personnes au sein de l’Union Européenne sont touchées par cette maladie.


 Un nouveau traitement de la douleur neuropathique

La douleur nerveuse (neuropathique), l’un ses syndromes de douleur chronique le plus difficile à soigner, concerne en Europe environ  3 % des individus. Elle se traduit par une douleur spontanée du type brûlure associée à une composante lancinante (picotements, décharge électrique, etc.). La douleur neuropathique peut être provoquée par des maladies diverses : cancer, SIDA, zona, diabète, blessure, suites d’une amputation…
Le laboratoire Pfizer a mis au point un nouveau médicament la prégabaline (Lyrica) qui vient d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché pour les pays de l’Union Européenne.
Cette nouvelle molécule s’est également révélée efficace comme adjuvant du traitement de l’épilepsie.
Lyrica est présenté sous forme de capsules contenant 25, 50, 75, 150 ou 300 mg de prégabaline. Quelques effets secondaires, habituellement légers peuvent se manifester lors du traitement par le Lyrica : somnolence, sécheresse de la bouche, étourdissements.


 Troubles mentaux non-démentiels des personnes âgées

JEAN-PIERRE CLEMENT et Jean-Marie LEGER (Centre de Psychiatrie du sujet âgé, Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du Limousin, Centre Hospitalier Esquirol – Limoges), ont, lors d’une communication à l ‘Académie de Médecine exposé un certain nombre d’avancées en psychiatrie du sujet âgé. Leurs travaux ont permis de mieux appréhender des pathologies psychiatriques. Chez le sujet âgé, une maladie psychiatrique peut se manifester sous des formes atypiques et peut être difficile à différencier du vieillissement ou d’une maladie somatique. Les principales pathologies rencontrées sont la dépression, le délire tardif, l’anxiété, l’hystérie, la confusion et la manie. La dépression comporte des formes spécifiques, des équivalents dépressifs, des facteurs de risque particuliers et une approche thérapeutique catégorielle et dimensionnelle. Son dépistage doit être amélioré. Le délire tardif est organisé autour du préjudice et réalise un mécanisme actif de lutte contre l’isolement, la dépression et l’anxiété. L’anxiété a aussi des présentations propres à la personne âgée et a des liens avec la dépression. Non traitée, ses conséquences sont très dommageables. L’hystérie, pathologique avec le temps, l’est aussi avec l’âge et le niveau culturel. La confusion, très fréquente à cet âge, y est souvent multifactorielle, mais les causes psychosociales ne doivent pas être sous-estimées. La manie est souvent secondaire et plutôt de présentation mixte. La démence peut aussi être abordée sur un plan psychopathologique, en particulier dans sa dimension éthiopathogénique où on lui reconnaît désormais des facteurs de risque psychosociaux et des facteurs protecteurs en lien avec la biographie et la personnalité de la personne âgée. La psychiatrie de la personne âgée est une discipline médicale intégrative et les troubles mentaux qu’elle aborde reposent sur une clinique spécifique, alimentée par une recherche orientée et soutenue par un enseignement structuré.


 Bien dormir : une nécessité

La récupération de la fatigue physique et nerveuse dépend de la qualité et la quantité de sommeil. Le seul signe d’un sommeil réparateur est la bonne forme ressentie au cours de la journée suivante. Toutefois, chez l’enfant l’accomplissement de nombreuses autres fonctions est lié à cette nécessité de bien dormir. Ainsi les premiers mois de la vie les circuits nerveux se développent encore pendant les périodes de sommeil. L’hormone de croissance qui favorise la croissance, mais aussi la réparation des tissus et des cellules, est sécrétée principalement pendant la phase de sommeil profond. La mémorisation et la gestion des informations acquises le jour s’opèrent pendant le sommeil paradoxal… Mais les besoins de chacun sont différents. Pour connaître ceux de votre enfant, notez plusieurs jours de suite et en dehors des périodes scolaires, son heure d’endormissement et celui de son réveil spontané.


 Vivre avec le soleil

La Sécurité Solaire lance la 2ème édition du volet scolaire du programme « Vivre avec le soleil ». En effet, les abus du soleil sont un problème majeur de santé publique et il importe de sensibiliser les élèves et l’ensemble de la communauté éducative : c’est dès l’enfance qu’il faut agir ! Pour plus d’informations : www.vivreaveclesoleil.info


 Croquez la vie à pleines dents !

En 2005, on recensait moins de 2 brosses à dents achetées par an et par Français au lieu des 4 recommandées par les professionnels !Une campagne nationale d’information et de prévention sur la santé bucco-dentaire intitulée « La santé passe par la bouche », organisée par les laboratoires GlaxoSmithKline Santé Grand Public, en partenariat avec l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, se déroulera au mois de juin dans six grandes villes de France.Le site www.gsk.fr/santebouche relayera les conseils de chirurgiens-dentistes et les règles d’or d’hygiène. Une initiative à saluer lorsque l’on sait qu’un tiers des français ne consulte pas par peur d’avoir mal ou par crainte financière !


 Dépistage pour les yeux

Dans les pays industrialisés, la DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’Age) est la cause de malvoyance la plus fréquente chez les plus de 50 ans. En France, on estime à 1,3 million les patients atteints de DMLA. Cette maladie oculaire entraîne progressivement la perte de la vision centrale et peut affecter gravement la qualité de vie voire conduire à la cécité. Un dépistage précoce est essentiel afin de pouvoir adapter un traitement pour stabiliser les lésions.


 Nez qui coule ?

Dans les pays occidentalisés, 15 à 30 % de la population est allergique. Une incidence qui augmente de 50 à 80 % tous les 10 ans avec une recrudescence des formes graves. Dans un cas sur deux, il s’agit d’une allergie respiratoire, rhume des foins ou asthme. L’association Asthme et Allergies propose une brochure informative donnant des indications pratiques afin de diminuer ou d’éviter les crises. « Le rhume des foins ou rhinite allergique saisonnière » est distribué par les médecins ou adressé gratuitement sur demande au numéro vert 0800 19 20 21.




 Facteur de réussite des biotechnologies

Parmi les hautes technologies, les biotechnologies constituent un secteur stratégique – d’un point de vue économique et social – à l’échelon international : plus de 50 % des nouveaux médicaments en sont désormais issus, notamment les plus innovants (par exemple insuline, hormone de croissance, facteurs de croissance recombinants, vaccins, anticorps monoclonaux pour le traitement des cancers, des maladies inflammatoires et infectieuses, thérapies cellulaires, bio prothèses, nouvelles méthodes  de diagnostic…) et près de 250 millions de malades dans le monde en bénéficient déjà. Les PME de biotechnologie (plus de 3000 dans le monde, dont une majorité aux Etats-Unis) assurent ainsi le renouvellement du portefeuille de produits de l’industrie pharmaceutique mondiale, tout en contribuant à la création de valeurs et d’emplois. Ce secteur serait déjà à l’origine de la création de près d’un demi million d’emplois dans l’économie américaine. Les ventes de médicaments biotechnologiques représentaient en 2005, plus de 10 % du total des ventes réalisées par l’industrie pharmaceutique mondiale,  40 % des nouveaux médicaments agréés cette année là par la FDA étaient issus des biotechnologies. L’Europe doit absolument agir pour n’être pas irrémédiablement distancée dans cette compétition pour la santé, l’économie et l’emploi de demain.
(Conférence du Dr Philippe Pouletty, Président de France Biotech et du Professeur Bernard Pau, Président Directeur Général de 12T, à l’Académie nationale de pharmacie)
 


 Un nouvel espoir dans le traitement du cancer bronchique

Le cancer du poumon est le plus répandu à l’échelle mondiale (1 million deux cent mille nouveaux cas recensés chaque année). Une personne décède de cette maladie toutes les 30 secondes. Parmi les cas de cancer du poumon, le cancer bronchique à petites cellules (CBNPC) en représente 80%. Les moyens de traitement de cette forme de maladie sont hélas assez limités.
Les laboratoires Roche ont fait un effort particulier de recherche et de mise au point de médicaments dans la cancérologie : en 42 ans, ils ont mis au point et lancé 15 médicaments anti-cancéreux, prolongeant ainsi dans de nombreux cas la vie des patients. Le dernier né de ces anticancéreux est le chlorhydrate d’erlotinib (Tarceva).
Ce médicament ne fonctionne pas comme une chimiothérapie classique, c’est un inhibiteur de la tyrosine kinase du facteur de croissance épidermique humain de type 1, élément clé d’une voie de signalisation impliquée dans la formation et le développement de nombreux cancers ; il produit un arrêt de la prolifération et/ou une mort cellulaire. Par ailleurs, il n’engendre pas les mêmes effets indésirables sur les tissus normaux que ceux provoqués par la chimiothérapie classique.
Le patient peut être traité à domicile (comprimés à 25, 100 et 150 mg) améliorant sa qualité de vie en parallèle avec une efficacité et une tolérance démontrées.
D’autres indications sont en cours d’homologation dans le traitement du cancer du pancréas en association avec une chimiothérapie (gemcitabine), mais également dans le cancer colorectal, dans certaines tumeurs cérébrales ainsi que dans le cancer de l’ovaire.
Les laboratoires Roche fondent un grand espoir sur ce médicament, réservé aux spécialistes en oncologie et soumis à prescription hospitalière.
 


 Le magazine de Plus Pharmacie ! encore + de conseils d'experts

 Actualité

Accueil - Actualités - impuissance - Nutrition
© Plus pharmacie